décrocher

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ce verbe est composé du préfixe « dé- » et du verbe (vieilli) « crocher » dérivé de « croc ».

Verbe Modifier

décrocher \de.kʁɔ.ʃe\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se décrocher)

  1. (Transitif) Détacher une chose qui était accrochée.
    • Décrocher une tapisserie.
    • Car c’est par centaines de milliers que les vidéos d’appui à l'opposant ont envahi les réseaux sociaux en Russie, du jamais-vu.
      […].
      Des vidéos d’élèves qui décrochent le portrait de Poutine dans leur salle de classe ont aussi frappé l’imaginaire.
      — (Tamara Alteresco, Les réseaux sociaux, nouveau champ de bataille de Vladimir Poutine, radio-canada.ca, 31 mars 2021)
  2. (Transitif) Obtenir quelque chose par l’effort.
    • Il savait parfaitement que Craquot, statuaire de grand talent mais de pauvres relations, incapable de décrocher une commande, mijotait dans la gêne atroce. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 132)
    • Le diplôme attestait des connaissances acquises par l'élève de 11 à 13 ans au terme de l'enseignement primaire obligatoire. Sorte de championnat de France de l'éducation, l'examen était très sélectif et, au début du XXe siècle, seulement 30 % des candidats décrochaient leur diplôme. — (Préface de Auriez-vous eu votre certificat d'études en 1923 ?, sous la direction de Carine Girac-Marinier, éd. Larousse, 2013)
    • Je comprends bien qu’ils s’étaient monté un scénario optimiste dans lequel le secteur public allait décrocher des augmentations solides. — (Mario Dumont, La réalité a changé, Le Journal de Montréal, 13 novembre 2020)
    • — On t'a dit que ce cher Flavio et son camarade bas du front avaient décroché un aller simple pour la morgue ? ai-je demandé d'un ton guilleret. — (Mickey Spillane & Max Allan Collins, Le journal du Parrain: Une enquête de Mike Hammer, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Claire-Marie Clévy, Editions Ombres Noires (Flammarion), 2015)
  3. (Intransitif) (Aéronautique) Pour une aile d’avion ou une voile de bateau, perdre de la portance à cause d’un angle d’attaque trop élevé, combiné à une vitesse trop basse.
  4. (Intransitif) (Par extension) Pour un avion, perdre rapidement de l’altitude en raison du décrochage d’au moins une de ses ailes.
  5. (Intransitif) (Éducation) Sortir du système scolaire, ne plus suivre un enseignement.
  6. (Téléphonie) Répondre au téléphone.
    • Et comme si cette conversation n'avait aucune importance, il avait décroché lorsque son téléphone s'était mis à sonner, stoppant net Makkal dans son sermon. — (Cyrille Legendre, Nous ne t'oublierons jamais, Éditions du Masque, 2015, chapitre 16)
    • En rentrant du dîner, j'ai couché avec Seb dans sa Maserati, mais je n'étais pas comblée, alors, j'ai rappelé N. Il n’a pas décroché et n'a pas répondu à mon sexto non plus. — (Rose Émilien, Les Michetonneuses, Éditions Don Quichotte, 2016)
    • J’attrapai un peignoir et décrochai le combiné fixé au mur, à côté des W-C. — (Éric Neuhoff, La Petite Française, Albin Michel, 1997, page 112)
  7. Mettre fin à une dépendance (particulièrement à une drogue).
    • Et Monk agit comme un déclic : le saxophoniste décroche de l’héroïne, cold turkey, comme disent les Américains, c’est-à-dire du jour au lendemain. Dinde froide. — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 194)
  8. Cesser d'être intéressé.
    • Bien sûr, quand vous versez dans les théories conspirationnistes ou que vous vous inspirez de la désinformation américaine, je décroche. — (Luc Laliberté, Aux partisans de Donald Trump, Le journal de Québec, 15 janvier 2021)
    • C’est ce genre de messages contradictoires qui mêlent les gens et les poussent à décrocher. — (Richard Martineau, Bienvenue en zone rouge foncé!, Le journal de Montréal, 1er avril 2021)
  9. (Transitif) se retirer, rompre le contact avec l'ennemi pour des militaires.
    • Abraham empoigna son fusil dans son dos, embrassa le demi-cœur à son cou, et se planta en lisière d’une grotte creusée à flanc de coteau. Quelques compagnons, équipés de mousquetons antédiluviens, l’imitèrent. Un feu dérisoire s’abattit sur les assaillants, quelques-uns décrochèrent, mais d’autres, plus nombreux, se lancèrent avec fougue à l’attaque des cavernes. — (Philippe Morvan, Les Fils du Ciel, Calmann-Lévy, 2021, page 143)

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier