dédouaner

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De douane, avec le préfixe dé-.

Verbe Modifier

dédouaner \de.dwa.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dédouaner)

  1. Compléter avec succès les formalités nécessaires aux douanes pour entrer dans un pays ou y faire entrer des biens; payer les droits de douane pour pouvoir disposer d’une marchandise importée.
    • Oui mon pote, c’est toi qui dédouanes le matériel. — (Jacques Bourderon, Corrida à Brazza, Denoël, 1965, chapitre XII, page 83)
  2. (Néologisme) (Figuré) (Familier) Affirmer l’absence de responsabilité de (quelqu’un).
    • Neuf ans après l’accident du Rio-Paris, le rapport définitif de contre-expertise judiciaire tend à dédouaner un peu plus Airbus et met à nouveau l’accent sur la responsabilité des pilotes, suscitant l’indignation de familles des victimes qui craignent de voir le constructeur échapper à un procès. — (Le Monde, Vol Rio-Paris : les conclusions du rapport définitif inquiètent les familles des victimes, Le Monde. Mis en ligne le 6 octobre 2018)
    • Ce qui, par contre, ne dédouane en rien ces élus de leur propre décision de partir en vacances à l’étranger pendant que leurs concitoyens sont confinés. — (Josée Legault, Le (vrai) problème avec les élus «voyageurs», journaldemontreal.com, 8 janvier 2021)
  3. (Pronominal) (Néologisme) (Figuré) (Familier) Chercher à se justifier, à se blanchir.
    • Quelle chance j’ai eue de pouvoir me dédouaner dans cette affaire !
    • Je le claironne partout le bon motif qui me dédouane, avoir un enfant unique, tellement triste, mauvais, parfait deux, Rémi et Colette, […] — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 430)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier