défendre son bifteck

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de défendre et bifteck.

Locution verbale Modifier

défendre son bifteck \de.fɑ̃.dʁ(ə) sɔ̃ bif.tɛk\ (se conjugue → voir la conjugaison de défendre)

  1. (Figuré) (Populaire) Défendre ses intérêts (notamment financiers).
    • Elle m’a fait une leçon de biologie et m’a expliqué que je disais des bêtises. Bon, je ne lui en veux pas, elle défendait son bifteck. — (Pascale Robert-Diard , « Procès du Mediator : « Georges, il faut retirer ton signalement ! » », Le Monde. Mis en ligne le 16 octobre 2019)
    • Moi qui disais justement aux Lettres Françaises que le plus difficile, pour un écrivain, c’est de provoquer chez le lecteur une rupture dans ses structures mentales ! Ça se défend, les structures mentales. Ça défend son bifteck (quel qu’il soit). — (Lettre de Vercors à Paul Misraki, avril 1961, in Les Chemins de l’Être, Éditions Albin Michel, 1965, ISBN 978-2226225313)

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier