dégingander

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français desgingander[1].

Verbe Modifier

dégingander \de.ʒɛ̃.ɡɑ̃.de\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dégingander)

  1. Donner un air comme disloqué à sa taille, à son attitude, à sa marche.
    • Sa taille promettait d'abord quelque beauté;
      Une autre , par ses soins , s'en fût accommodée:
      Mais, voyez! elle l'a toute dégingandée;
      On ne fait ce que c'est: point d'air, point de façon.
      — (Noël Lebreton de Hauteroche, Les Bourgeoises de qualité , acte 2, sc.2, dans Œuvres de théâtre de Noël Le Breton, Paris, 1772, vol.3 , p.176)
    • Les fenêtres sont à petits carreaux : quelques-uns, récemment remplacés, paraissent trop clairs parmi les vieux qui, auprès, paraissent verts et ternis. Certains ont des défauts que nos parents appellent des « bouillons » ; l’arbre qu’on regarde au travers se dégingande ; le facteur, en passant devant, prend une bosse brusquement. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, pages 6-7)

DérivésModifier

RéférencesModifier