dégrader

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1174) Du bas latin degradāre (« dégrader, priver de son rang »).

Verbe Modifier

dégrader \de.ɡʁa.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépouiller, destituer quelqu’un d’une manière infamante de son grade, de sa dignité, de son emploi, etc.
    • Dégrader un soldat.
    • Dégrader un membre de l’ordre de la Légion d’honneur.
    • Il y fut dégradé, et cette cérémonie de l’arrachement des galons, qu’il comparait plus tard, avec désinvolture, à l’extraction d’une dent, fut sans doute plus pénible qu’il ne l’admit par la suite. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 268)
  2. (Par extension) Avilir.
    • J'ignorais […] quelles abominations pouvaient s'y perpétrer et jusqu'où se dégradaient les sentiments les plus sacrés.— (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Est-ce que venir dans le centre n’est pas une façon d’être admis au spectacle de la fête, de baigner réellement – non au travers d’un écran de télé – dans les lumières et l’abondance. De valoir autant que les choses. On peut, dans cet endroit, se sentir désorienté, mal à l’aise, mais jamais dégradé. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, page 53)
    • Cette conduite le dégrade aux yeux de tout le monde.
    • Il s’est dégradé par un excès de complaisance.
  3. Perdre de son aptitude à fournir du travail, en parlant de toute forme d’énergie.
  4. Détériorer ; endommager.
    • […] l’association à Scleranthus se dégrade assez rapidement ; les différents stades observés […] aboutissent à la lande à Cytisus scoparius et à Calluna […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 32)
    • Notre balance commerciale s’est dégradée avec sans doute un déficit de 50 à 60 milliards d’euros en 2011, alors que l’Allemagne a un excédent de 150 milliards. Le bilan est lourd. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l'industrie », dans L'Usine nouvelle, n° 3246, 30 juin 2011, page 31)
    • Le plan des Fêtes du gouvernement Legault a de façon générale été assez bien reçu lors de son annonce, jeudi. Il pourrait encore changer si la situation se dégrade, et Québec se donne jusqu’au 17 décembre pour prendre une décision ferme. — (Agence QMI, À Noël: «N’essayez pas de déjouer le système», avertit le ministre Dubé, Le Journal de Montréal, 21 novembre 2020)
    • Le temps a dégradé ce monument.
    • Cette maison se dégrade tous les jours davantage.
    • Un monument dégradé.
  5. (Biologie, Chimie) Décomposer.
    • Le metsulfuron est dégradé uniquement à pH acide. Les produits à base d’iodosulfuron et de mésosulfuron-méthyl-sodium sont également dégradés à pH acide. Il convient donc d’être prudent et de s’abstenir de modifier les caractéristiques de pH de la bouillie. — (Applications phytosanitaires : Une action des adjuvants bien spécifique, dans ARVALIS-CETIOM infos, janvier 2015, page 15)
  6. Faire varier progressivement la lumière, la couleur, en en diminuant l’intensité.
    • Il a l’art de dégrader les tons.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier