Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français deguerpir, de guerpir (« abandonner »).

Verbe Modifier

déguerpir \de.ɡɛʁ.piʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir, se retirer hâtivement et malgré soi ; fuir.
    • Il eut peur de revoir le comte, et retrouva l'usage de ses jambes pour déguerpir et gagner l'escalier. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • A leur pied, une fosse est ouverte, à moitié pleine ; sur le bord oscille un cadavre qu'étaient en train d'y jeter les ensevelisseurs déguerpis. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.355)
    • En lui-même, il souhaitait que Feempje déguerpît, car les colères brusques du Hollandais le faisait trembler pour ses vitres. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 39)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier