Étymologie

modifier
Dérivé de laver, avec le préfixe dé-.

délaver transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se délaver)

  1. (Dessin) Enlever ou affaiblir avec de l’eau une couleur étendue sur du papier.
  2. (Par analogie) Affaiblir la couleur d'un objet.
    • Ses voiles délavées par le soleil et la pluie mais qui paraissaient blanches sur le gris du ciel, essayaient de récupérer les rares frissons de brise pour améliorer la lente progression du bateau. — (Jean Petot, Histoire contemporaine de l'or de Guyane (de 1947 à nos jours), Éditions de l'Harmattan, 1994)
  3. Imbiber d’eau.
    • Les neiges qui séjournent longtemps sur les terres en pénètrent et délavent les parties les moins solides.
    • (Par analogie)Le village auvergnat est resté malpropre, boueux, puant, délavé par les purins; il est sans lumières; les conditions d'habitation y sont exécrables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier