délitement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de déliter avec le suffixe -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
délitement délitements
\de.lit.mɑ̃\

délitement \de.lit.mɑ̃\ masculin

  1. Délitage, désagrégation d’une formation géologique sédimentaire dans le plan du lit de stratification.
    • Ces pierres, formées ordinairement du délitement des montagnes, avoient leurs paremens tout dressés. — (Antoine Chrysostome Quatremère de Quincy, Encyclopédie méthodique - Architecture, 1825, tome 3, p. 156 : « Polygone »)
    • À la vue de ce paysage on comprend comment le pays s’est formé. Les courants de basalte se sont épanchés dans toutes les directions les uns par-dessus les autres et ont finalement constitué un plateau. Puis […] les glaciers […] ont érodé les bords de cette surface, et y ont creusé les fjords et les vallées. Le travail de délitement ne s’est guère exercé que sur la lisière de la formation ; depuis l’époque de sa constitution le sommet du plateau a subi peu de modifications. — (Fridtjof Nansen, À travers le Grönland, (trad. Charles Rabot, 1893), De Norvège en Islande, p. 85)
    • Quant aux exhaussemens de lits qui se manifestent sur divers points de plusieurs de nos rivières, ils me paraissent dus à des approfondissemens d’autres sections situées en amont, qu’on omet de remarquer, et à une propulsion constante vers l’aval des graviers tombés […] aux temps préhistoriques, bien plus qu’au délitement actuel des montagnes. — (F. Briot, Boisemens, forêts et pâturages de montagnes, Revue des Deux Mondes - tome 58, 1910, p. 177)
    • La limpidité de la rivière éteignait aussitôt l’ardeur ferrugineuse des sources ; des troupeaux de goujons jouaient parmi les débris ardoisés faits du délitement des roches ; […] — (André Gide, Si le grain ne meurt…, la Nouvelle Revue Française, TOME XV (Juillet-Décembre 1920), p. 760)
  2. Délitage (au sens figuré).
    • « Toi qui es député, tu devrais être plus attentif au délitement des mentalités et de la civilité. » — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 273)
    • Les forces loyalistes tiennent le choc. L'époque où les médiatiques défections laissaient entrevoir un délitement de l'armée régulière syrienne est loin. — (Syrie : un bras de fer à trois bien parti pour durer, LePoint.fr, 18 février 2013)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier