Étymologie

modifier
Dérivé de manger, avec le préfixe dé-.

démanger intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire éprouver une démangeaison.
    • Le bras lui démange. - Quand le temps vient à changer, sa plaie lui démange.
  2. (Sens figuré) (Familier) Donner grande envie de faire quelque chose.
    • L'Orfèvre. – Bonsoir, voisin, le sang me démange ! il faut que j’aille au palais. — (Alfred de Musset, Lorenzaccio, 1834, acte V, scène 5)
    • La langue me démangea pour lui dire que mes parents le feraient bientôt sortir de prison, mais je pensai à temps qu’il ne convenait point de se vanter à l’avance des joies que l’on se proposait de faire, et je me contentai de l’assurer que bientôt il serait en liberté avec tous ses enfants autour de lui. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • J'ai la guitare qui me démange,
      Alors je gratte un petit peu.
      Ça me soulage et ça s'arrange
      Mais ça fait pas très sérieux.
      — (Yves Duteil, J'ai la guitare qui me démange)
  3. (En particulier) Avoir envie de débattre, de combattre, etc.
    • Les poings, les mains, les doigts, la langue lui démangent.

Dérivés

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier
  • le dos lui démange (s’est dit d’une personne qui fait tout ce qu’il faut pour qu’on en vienne à la battre)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier