démembrable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1845)[1] Dérivé de démembrer, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
démembrable démembrables
\de.mɑ̃.bʁabl\

démembrable \de.mɑ̃.bʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être démembré.
    • La France est moins démembrable qu’aucun autre pays du monde parce qu’elle possède au plus haut degré l’unité organique. — (Jules Michelet, Lettre à un journal d’Alsace, dans la Revue bleue, 25e année, numéro 12, 24 mars 1888, page 353)
    • Par-delà la volonté de rendre les subdivisions et les passages repérables au premier coup d’œil, il y a aussi et surtout l’affichage d'une volonté d’auteur, celle de rendre non manipulable, non démembrable son texte : l’exemple récent du Novellino était là pour montrer que les précautions en la matière étaient tout sauf superflues. — (Philippe Guérin, Du scriptor à l’auctor à l’amont de l’humanisme, in L’imprimé et ses pouvoirs dans les langues romanes, Presses universitaires de Rennes, 2009, page 54)
    • Voilà donc une expérience qui a échoué en Irak. Nous sommes face à un Irak aisément démembrable. — (Abdelwahab Meddeb, Le Temps des inconciliables. Contre-prêches 2, Éditions du Seuil, Paris, 2017)
  2. (En particulier) (Finance) Qui peut faire l’objet d’un démembrement entre usufruit et nue propriété, entre coupon et principal.
    • Autre actif démembrable, l’immobilier. Et, là encore, même si le démembrement de propriété d’un logement ou d’un terrain est tout à fait possible, la création d’une société civile immobilière apparaît plus attractive pour optimiser sa transmission, parce qu’elle permet d’éviter l’indivision. — (Anne-Lise Defrance, Succession : les secrets d’une transmission à moindre coût, lesechos.fr, 28 septembre 2018)
    • Pour démembrer une obligation, l’AFT doit d’abord la déclarer démembrable. — (Liliane Icher, L’obligation de paiement de la dette publique française, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2018, page 202)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la seconde édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1845, page 106.