Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin daemonicus.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
démonique démoniques
\de.mɔ.nik\

démonique \de.mɔ.nik\

  1. (Philosophie) (Rare) Relatif au démon ou daïmon, qui est le fait d'un démon, d’origine surnaturelle.
    • Un « démon » l’accompagne [Socrate], qui fait entendre sa voix quand un avertissement est nécessaire. Il croit si bien à ce « signe démonique » qu’il meurt plutôt que de ne pas le suivre : […] — (Henri Bergson, Les Deux Sources de la morale et de la religion, 1932, chapitre 1)
    • Ces destins démoniques valent qu’on les contemple, mais démonisme ne signifie pas toujours génie ou sublimité humaine. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 104)
    • Ce sont peut-être les yeux les plus vifs que j’aie jamais vus chez un musicien, non pas démoniques, mais quelque part visionnaires, les yeux d’un homme qui a mesuré sa tâche dans toute sa profondeur. — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, 2013, page 483)
    • À la passion correspond, chez Homère, l’atê comme état d'obscurcissement, comme « folie » passagère et « démonique », d'origine surnaturelle – le daimon se sert de l'esprit et du corps humain comme d'un instrument. — (Dictionnaire de la Philosophie: (Les Dictionnaires d'Universalis) 2016)

DérivésModifier