Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin dispensa, participe passé neutre substantivé de dispendere (« peser en distribuant », d'où « distribuer ») dont dérive dispendium (« frais, dépense »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dépense dépenses
\de.pɑ̃s\

dépense \de.pɑ̃s\ féminin

  1. L’argent qu’on emploie à quelque chose que ce puisse être.
    • Cette femme […] avait un goût décidé pour la dissipation et l’amusement : très bornée dans ses dépenses, elle ne pouvait se procurer les plaisirs dont elle était avide, ni consentir à s’en priver. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • La dépense moyenne par hectare pour me défendre contre l’oïdium et le mildew atteignit 106 fr., tandis que dans les années ordinaires, je puis me contenter de cinq traitements mixtes, dont les frais peuvent être réduits à 60 fr. — (Paul Coste-Floret, Les travaux du vignoble : plantations, cultures, engrais, défense contre les insectes et les maladies de la vigne, Montpellier: chez Camille Coulet & Paris : chez Masson & Cie, 1898)
    • Ces dépenses injustifiées et excessives sont communément appelées, reprenant ainsi le terme de la jurisprudence des juridictions du contentieux de la tarification, abusives. — (Jean-Pierre Hardy, Financement et tarification des établissements et services sociaux et médico-sociaux, Éditions Dunod, 5e éd., 2018, p. 101)
    • À titre de rédacteur de discours (salarié ou à la pige), rappelez-vous que les projets de vos clients, surtout ceux des politiciens, occasionnent rarement des dépenses. Classez ce mot dans les substances allergènes. Parlez plutôt d’investissements, toujours planifiés pour le développement de l'entreprise ou le bien de la collectivité. — (Gilles Trudeau, Discours gagnants – Petit guide de rédaction', Linguatech éditeur, Montréal. 2018, p. 16)
  2. (Par extension) Comptese trouve porté ce qui a été dépensé ou déboursé.
    • La dépense se monte à tant. Passer en dépense. Porter une somme, un article en dépense. La dépense excède la recette. Livre de dépense.
  3. (Figuré) Emploi que l’on fait de son temps, de ses efforts pour obtenir quelque chose.
    • Dépense physique.
    • Une grande dépense de forces.
    • (Par extension) Une dépense de munitions, de charbon, d’essence, etc. Il a fait inutilement une grande dépense d’esprit, d’érudition.
  4. (Vieilli) Lieu où l’on reçoit et où l’on distribue les objets en nature, où se fait le paiement des gens de service et des fournisseurs, etc., dans une communauté, dans un internat scolaire.
  5. Pièce où l'on serre les provisions de bouche ; garde-manger.
    • Celui-ci, qui aimait ses aises, avait condamné toutes les fenêtres d'un côté pour les remplacer par une étroite lucarne, qui donnait sans doute sur une dépense obscure. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe dépenser
Indicatif Présent je dépense
il/elle/on dépense
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je dépense
qu’il/elle/on dépense
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
dépense

dépense \de.pɑ̃s\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de dépenser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de dépenser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de dépenser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de dépenser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de dépenser.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • dépense sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier