Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom) (1131) Du français dépense.
(Adjectif) (XVe siècle) Même origine.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin dépensier
\de.pɑ̃.sje\
dépensiers
\de.pɑ̃.sje\
Féminin dépensière
\de.pɑ̃.sjɛʁ\
dépensières
\de.pɑ̃.sjɛʁ\

dépensier \de.pɑ̃.sje\ masculin

  1. Qui dépense excessivement, qui aime à dépenser.
    • Je connais Victor : sa gaieté est une gaieté sans esprit, une gaieté de caserne, il est sans talent et dépensier. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le duc d’Orléans était leur garant, leur pavillon, leur espoir. Ils le savaient futile, versatile, influençable, […], aussi dépourvu de sens critique que de sens pratique, joueur, débauché, dépensier, […] — (Auguste Bailly, Mazarin, Fayard, 1935, p.104)
    • Les conservateurs ne manquèrent cependant de me reprocher à l'époque ma prétendue faiblesse vis-à-vis des services dépensiers. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • (Figuré)Les hommes, qui sont si follement dépensiers de leur sang. — (Daniel-Rops)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dépensier dépensiers
\de.pɑ̃.sje\

dépensier \de.pɑ̃.sje\ masculin (pour une femme on dit : dépensière)

  1. (Religion) Celui, celle qui tient la dépense dans une communauté religieuse, un internat scolaire, ou autre organisation semblable.
    • La dépensière du couvent.
  2. (Par substantivation de l’adjectif) Personne dépensière.
    • C’est un grand dépensier, une grande dépensière.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier