déposition

Voir aussi : deposition, Deposition

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin depositio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
déposition dépositions
\de.po.zi.sjɔ̃\
 
Déposition de glace sur des tuyaux. (sens 3)
 
La Déposition de Croix de Pierre Lavergne. (sens 5)

déposition \de.po.zi.sjɔ̃\ féminin

  1. (Administration) (Politique) Destitution, privation de certaines dignités, de certaines fonctions.
    • La déposition du sultan. - La déposition de cet empereur fut suivie de guerres.
  2. (Justice) Ce dont un témoin dépose, ce qu’il affirme par-devant le juge qui l’entend.
    • Les détails de leur déposition eussent été, de nos jours, divisés en deux classes, savoir : celle qui était insignifiante, et celle qui était physiquement impossible. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Contrairement à des accusations plus ou moins calomniatrices, leurs dépositions au cours du procès doivent être comprises comme des déclarations minimales et non comme des exagérations ; […]. — (Jean Wirth, La jeune fille et la mort, page 140, Librairie Droz, 1979)
  3. (Physique) Transition de phase lorsqu’un gaz se condense en solide.
  4. (Chimie) Phénomène conduisant à la formation d’un dépôt, à partir de particules en suspension dans un fluide.
  5. (Religion) Descente du corps du Christ de la croix où il a été crucifié.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier