FrançaisEdit

ÉtymologieEdit

Dérivé de déposséder avec le suffixe -ation.

Nom commun Edit

Singulier Pluriel
dépossession dépossessions
\de.pɔ.sɛ.sjɔ̃\

dépossession \de.pɔ.sɛ.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Action de déposséder ou état d’une personne dépossédée.
    • Nos institutions favorisent la dépossession de la souveraineté populaire. En concentrant l’essentiel du pouvoir entre les mains du président de la République, la Cinquième République a anémié toute capacité d’intervention concrète des citoyens […]. — (Pour un autre monde Un autre chemin , Motion Nouveau Monde pour le congrès socialiste de Dijon, 2003)
    • Nos données numériques, le pétrole du XXIe siècle, sont également sujettes à des mécanismes d’appropriation commerciales qui excluent les communautés concernées de leur usage et de leur mise à profit. Ces mécanismes de dépossession contribuent à l’épuisement de richesses environnementales et sociales et à des utilisations qui vont à l’encontre de l’intérêt collectif. — (Laure Waridel, La pertinence des «communs», Le Devoir, 20 septembre 2018 → lire en ligne)
  2. (Psychologie) Aliénation face à un individu, un groupe ou une société.
    • Ma position sur le terrain et ce qu’elle impliquait : la dépossession et la perte de maîtrise de soi, l’acceptation du désir inconnu de l’autre, la reconnaissance d’une opacité constitutive de la communication humaine. — (Jeanne Favret-Saada, Glissements de terrains, Vacarme, n° 28, 2004, pages 4-12)
  3. Perte.
    • C’était justement une vague pareille qui s’était abattue sur la femme en Bikini blanc, et quand elle s’était relevée, elle s’était retrouvée victime d’on ne sait quel préjudice ou quelle dépossession. — (Ruth Rendell, Le majordome de la plage, nouvelle, 1999, traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj, page 4.)

TraductionsEdit

ParonymesEdit

PrononciationEdit

RéférencesEdit