dépotoir

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dépotoir dépotoirs
\de.pɔ.twaʁ\

dépotoir \de.pɔ.twaʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Endroit destiné à recevoir des matières de vidange ou des ordures.
    • Tous appartenaient à cette armée de pauvres diables râpés qui végètent économiquement dans une chétive maison de plâtre, avec une plate-bande pour jardin, au milieu de cette campagne à dépotoirs qui borde Paris. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 126.)
    • Jonchées de détritus, les rues ressemblaient à un dépotoir. — (Sylvain Trudel, Le grenier de monsieur Basile, 1997)
    • «C’est monsieur le baron de La Déchetterie
      Qui nous a délégués pour vous faire assavoir
      Qu’il est le grand Seigneur de tous les dépotoirs
      De Rouyn à Gaspé, du Nord et de l’Estrie.
      — (chanson Lucas l'écolo, Gilles Vigneault, album Gilles Vigneault - Arriver chez soi, 2008)
  1. (Archéologie) Accumulation de déchets près d’une résidence ou d’un ancien lieu d’habitation.
    • Un dépotoir domestique est une fosse à détritus ou à déchets réutilisant souvent un silo, ancienne fosse de stockage.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

PicardModifier

 

ÉtymologieModifier

De dépoter.

Nom commun Modifier

dépotoir \Prononciation ?\ masculin

  1. Nom officiellement donné dans le temps à une sorte de halle élevée sur le port d’Aval à Amiens dans laquelle on procède au jaugeage et à la vérification des boissons et des fûts qui arrivent par bateaux.

RéférencesModifier

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I