dépression

Voir aussi : Depression, depression

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1314) Du latin depressio (« enfoncement »), de depressus, participe passé de deprimere (« presser de haut en bas »). Le terme médical est apparu au XIXe siècle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dépression dépressions
\de.pʁɛ.sjɔ̃\
ou \de.pʁe.sjɔ̃\

dépression \de.pʁɛ.sjɔ̃\ féminin

  1. (Géologie) Abaissement ; enfoncement.
    • C’est une large dépression herbeuse, avec une mare et un groupe de figuiers au centre. Le camp du Sultan est établi sur les hauteurs à l’Ouest, le nôtre dans le creux même. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 121)
    • La vallée de la Lanterne […] occupe […] une longue dépression creusée à travers les formations triasiques et liasiques dont les bandes circulaires plus ou moins sinueuses contournent la croupe méridionale des Vosges. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 1)
    • Ils paissent sur des landes granitiques ou dans les dépressions plus humides des plateaux caussenards. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Point besoin de souligner que cette brigade de spahis, […], serait incapable de s’opposer aux chars de la 1re Panzer, quand ceux-ci déboucheraient de la vallée de la Bar et se répandraient dans la dépression de Vendresse au cours de l’après-midi du 14 mai. — (Pierre Rocolle, La guerre de 1940, tome 2 : La défaite - 10 mai-25 juin, Editions Armand Colin, 1990, chap. 2)
    • Un Zygène, Zygaena filipendulae L., semble affectionner les dépressions les plus humides. Les adultes volent peu et butinent sur les fleurs d’Armeria, de Vicia cracca ou de Chardon. — (Henri Chevin, « Les insectes des dépressions humides dunaires du Cotentin », dans Insectes: les cahiers de liaison de l'Office pour l'information éco-entomologique, n° 104, OPIE, 1997)
  2. (Anatomie) (Médecine) Affaissement naturel ou accidentel dans quelque partie du corps.
    • On remarque une forte dépression des os du crâne.
    • Une surdose de barbiturique peut entraîner la mort par dépression respiratoire.
  3. (Astronomie nautique) Abaissement de l’horizon visuel au-dessous de l’horizon vrai.
  4. (Météorologie) Diminution de la pression atmosphérique.
    • Les Féroë se dressent dans une des régions les plus tourmentées du globe, perpétuellement balayées par des dépressions atmosphériques. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  5. (Par extension) Zone de très faible pression atmosphérique.
    • Vers le soir la tempête présentait des caractères cycloniques et je pris la cape, les amures à tribord, pour m’éloigner du centre de la dépression. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  6. (Médecine) (Par extension) Affaiblissement de l’énergie physique ou morale.
    • Stress, dépression, infarctus… Les maux sont nombreux. 20% des arrêts de travail de deux à quatre mois résultent de troubles mentaux du comportement, d’après une étude de l’assurance maladie de 2004. — (Emmanuelle Souffi; Souffrance au travail. La fin d’un tabou, dans L’Usine nouvelle, du 4 octobre 2007)
    • Le diagnostic différentiel de l’apathie et de la dépression reste un véritable défi lancé au clinicien, certains symptômes étant communs, le manque de motivation en particulier. — (Psychopathologie et neurosciences: Questions actuelles de neurosciences cognitives et affectives, sous la direction de Salvatore Campanella et ‎Emmanuel Streel, De Boeck Supérieur, 2008, page 247)
    • Comme le souligne le professeur de sociologie Marcelo Otero, à chaque époque correspond une manière de souffrir. « Au début du siècle dernier, c'était la névrose. Aujourd'hui, c'est la dépression... — (Jocelyn Giroux et Denis Laliberté, « Entre embâcles et méandres », in Argument, vol. 19, n° 1, automne-hiver 2017, page 47)
  7. (Économie) Grave crise économique consistant en une diminution importante et durable de la production et de la consommation.
    • Le krach boursier de 1929 a entraîné la pire dépression du XXe siècle.
  8. (Par hyperbole) Diminution sensible.
    • La dépression du trafic de juillet à septembre semble être la conséquence du chômage sur le canal du Centre qui a interrompu les expéditions en provenance du Bassin minier de Blanzy à destination de la vallée du Doubs. — (Revue de la navigation intérieure et rhénane, vol. 27, 1955, page 122)

SynonymesModifier

Basse pression atmosphérique :

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier