dérivé régressif

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Par dérivation régressive de dérivation régressive.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
dérivé régressif dérivés régressifs
\de.ʁi.ve ʁe.ɡʁe.sif\
ou \de.ʁi.ve ʁe.ɡʁɛ.sif\

dérivé régressif \de.ʁi.ve ʁe.ɡʁe.sif\ ou \de.ʁi.ve ʁe.ɡʁɛ.sif\ masculin

  1. (Linguistique) Mot issu d’une dérivation régressive.
    • Au contraire, sans justification valable, A. Ernout et A. Meillet voient dans fortūnō un dérivé régressif de fortūnātus, Dictionnaire …, p. 249, s.u. Fortūna, 2e alinéa. Remarquons que F. Brender ne considère pas ce verbe comme un dérivé régressif. — (Léon Nadjo, L’Argent et les affaires à Rome des origines au IIe siècle avant J.-C. : Étude d’un vocabulaire technique, Éditions Peeters, 1989, p. 431, note 9)
    • Certains mots s’expliquent par dérivation inverse, ce qui « consiste à tirer un mot plus simple d’un mot plus long ». Ce sont les dérivés régressifs caractérisés par l’absence de suffixe. C’est le cas de déverbaux comme nique de niquer, balloches de ballocher, démerde de se démerder. — (Catherine Rouayrenc, Les Gros Mots, collection « Que sais-je ? » no 1597, Presses Universitaires de France, 1996, mars 1998, chap. 5)

TraductionsModifier

PrononciationModifier