désarroi

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français desarroyer (« mettre en désordre »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
désarroi désarrois
\de.za.ʁwa\
ou \de.za.ʁwɑ\

désarroi \de.za.ʁwa\ ou \de.za.ʁwɑ\ masculin

  1. Trouble profond causé par les embarras et les soucis qu’amène un évènement fâcheux et inattendu.
    • Mais quand l’Église, profitant de l’effondrement de la puissance romaine et du désarroi provoqué à travers les Gaules par les invasions barbares, s’installa dans le pays sans que nul n’y prît garde, son premier soin fut de s’assurer de la possession des terres. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Plus rare) Désordre ; dérangement.
    • — Le danger était qu’on nous surprît dans cette pièce, où notre présence n’était pas facilement justifiable. Mais ici il n’en est pas de même ; je peux très bien vous avoir reçu dans ce parloir, tout l’hôtel étant en désarroi. — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • Il déboucha bientôt devant plusieurs chalets, construits en planches comme le dernier, avec chacun une sorte de véranda mal peinte en blanc, et tous plantés sur le sol, dans le même désarroi. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’édition de 1921)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier