Voir aussi : Detroit, Détroit

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1080) Du latin districtum, neutre de districtus, issu du verbe distringere (« étendre »), via l’ancien français destreit. → voir détresse

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
détroit détroits
\de.tʁwa\
 
Le détroit du Bosphore.

détroit \de.tʁwa\ masculin

  1. (Toponymie) Passage naturel entre deux terres par lequel deux étendues marines communiquent.
    • De ce côté, le rivage, capricieusement festonné, creusé de criques et d’anses, hérissé de caps aigus et de promontoires abrupts, allait se perdre dans ce confus enchevêtrement de détroits, de pertuis, de passes, qui donne aux cartes des continents polaires un si bizarre aspect. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • De telles expériences seraient très risquées au Bosphore, l’homme-grenouille pouvant être entraîné par les courants très forts existant en ce détroit. — (4e Congrès international de la mer, vol. 2, Éditions La Simarre, 1972, page 579)
  2. (Toponymie) Le pas de Calais, détroit de la Manche, séparant la Grande-Bretagne de l’Europe continentale.
    • Je sauvai de la sorte de soixante-dix à quatre-vingt mille livres qui passèrent le détroit. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 160)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • détroit sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier