déviriliser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De viriliser, avec le préfixe dé-.

Verbe Modifier

déviriliser \de.vi.ʁi.li.ze\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Châtrer.
  2. Enlever la virilité de.
    • On accuse les Jésuites de déviriliser la jeunesse. — (Camille de Rochemonteix, Les congregations religiuses non reconnues en France, page 394, 1901)
    • En ce temps-là, nous étions tous plus ou moins orphelins de père : ces Messieurs étaient morts ou au front, ceux qui restaient, diminués, dévirilisés, cherchaient à se faire oublier de leurs fils ; c’était le règne des mères ; Bénard nous reflétait les vertus négatives de ce matriarcat. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 190.)# Enlever le caractère viril ; rendre mixte.
    • Il y a assurément une autre manière de produire de la performance, une autre manière que d’être constamment dans le « dur » ou dans un rapport guerrier. Selon moi, nous parviendrons plus facilement à une réelle féminisation du sport en le dévirilisant. — (Béatrice Barbusse, Christine Rousseau, Coupe du monde féminine 2019 : « Il est temps de déviriliser la performance », Le Monde. Mis en ligne le 5 juin 2019)

TraductionsModifier

PrononciationModifier