Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Voyez dé-, voie, -er.

Verbe Modifier

dévoyer transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dévoyer)

  1. Détourner de la voie, du chemin, de la piste, de la trace.
    • Ils comprenaient parfaitement que s’ils l’avaient arrêté, c’est qu’il avait voulu se laisser prendre, qu’il avait probablement un intérêt puissant à agir ainsi, surtout après le soin qu’il avait mis à dérober sa piste à tous les yeux, et à trouver un repaire tellement impénétrable que les Indiens eux-mêmes, ces fins limiers que rien ordinairement ne peut dévoyer, avaient renoncé à le chercher plus longtemps. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (En particulier) (Arts) Détourner de la ligne verticale, un conduit, un tuyau de cheminée, de descente lorsqu’il rencontre un obstacle.
  3. (Figuré) Pervertir.
  4. (Pronominal) (Morale) Quitter le bon chemin, le chemin de la vertu, de l’honneur, de la raison, du bon sens.
    • Peut-être ma mère croyait-elle que c'était en ville que François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d'un mariage banal. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier