Ouvrir le menu principal
Voir aussi : dagué

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français dague.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dague dagues
\daɡ\

dague \daɡ\ féminin

  1. (Couteaux) Espèce de long poignard.
    • Aod se fit faire une dague à deux tranchants, qui avait une garde de la longueur de la paume de la main. — (Louis-Isaac Lemaistre de Sacy, Bible, Juges, III, 16)
    • Je la vis [Cléopâtre] l’autre jour aiguiser une dague. — (Jean de la Fontaine, Ragotin, IV, 9)
    • Cambyse tire sa dague, dont lui voulant donner dans le ventre [au bœuf Apis], il l’atteint à la cuisse. — (Paul-Louis Courier, II, 152)
    • À sa ceinture il portait une dague longue et à deux tranchants, seule arme offensive qu’il eût sur lui. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. Petite corne pointue que le cerf porte à sa seconde année, où il est encore sans andouillers et sans chevillures.
    • Les dagues du cerf.
  3. Défenses du sanglier[1].
  4. (Vieilli) Lame de fer garnie d’un manche qui sert, dans la reliure, à ratisser les peaux de veau.
  5. (Vieilli) (Marine) Bout de cordage avec lequel on frappait les matelots condamnés au fouet.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe daguer
Indicatif Présent je dague
il/elle/on dague
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je dague
qu’il/elle/on dague
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
dague

dague \daɡ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de daguer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de daguer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de daguer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de daguer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de daguer.

Voir aussiModifier

  • dague sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Origine obscure.
  1. Peut-être du latin Daca spatha (« épée dace ») par l’intermédiaire de l’ancien occitan daga et de l’italien daga[1]. Contre cette hypothèse, le fait que l’italien et le provençal ne sont pas attestés avant le XIVe et que l’expression daca spatha n’est pas non plus attestée en latin[1]. La forme portugaise a-daga pointe, ainsi que la première attestation en français (voir ci-dessous) vers une origine arabe[2].
  2. Mot gaulois, hypothèse avancée étant donnée l’ancienneté de l’anglais dagger (XIIe siècle) ; les étymologistes lui rapprochent aussi l’allemand Degen (« dague, épée ») mais il pourrait être un emprunt à l’ancien français[2].

Nom commun Modifier

dague \Prononciation ?\ féminin

  1. (Couteaux) Dague.
    • Un de nos gendarmes gecta sa dague à un de ces Turcs. — (Jean de Joinville, XIIIe s.)
    • Les cousteaulx que on porte maintenant, que on nomme dagues. — (XIVe s.)

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

PicardModifier

ÉtymologieModifier

Voir l’ancien français dague.

Nom commun Modifier

dague \Prononciation ?\ féminin

  1. (Couteaux) Dague.
  2. (Météorologie) Désigne des précipitations importantes dans diverses expressions → voir pleuvoir des hallebardes en français pour l’évolution sémantique.
    • Dague d’ieue, énorme quantité de pluie.
    • I pleut à dagues, il pleut à verse, à torrents.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

RéférencesModifier

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, vol. I, 1880