Ouvrir le menu principal

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux breton dall.
Du moyen breton dall[1].
À comparer avec les adjectifs dall en gallois, en cornique, en vieil irlandais et en gaélique, dallo- en gaulois (sens identique) : soit un celtique *dal-no-, de la racine DHwEL (« troubler, aveugler »), voir le grec ancien θολ-ερό-ς (« trouble »), le gothique dwal-s (« sot ») (voir l’anglo-saxon dull (« obtus »)), etc.[2]

Adjectif Modifier

Mutation Forme
Non muté dall
Adoucissante zall

dall \ˈdalː\

  1. Aveugle.
    • En ur dremen, e welas Jezuz un den dall abaoe e c’hanedigezh. — (Ar pevar Aviel, traduit sous la direction de Maodez Glanndour, Al Liamm, 1982, p. 238.)
      En passant, Jésus vit un homme aveugle depuis sa naissance.
    • Da Wener ar Groaz hepken e vo distro, hanter zall a-forzh da sellout en e ardivinkoù e luc’h trellus an aberioù. — (Frañsez Kervella, Dindan gouriz ar bed, Mouladurioù Hor Yezh, 1985, p. 138)
      Il ne reviendra que le Vendredi saint, à moitié aveugle à force de regarder dans ses instruments dans la lumière éblouissante des rias.
  2. Émoussé (couteau, lame, etc).
    • Ar gontell-mañ, ’vat, a zo dall : ne droc’h mann ebet ! — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé Deuxième Partie, 1970, p. 85.)
      Ce couteau-ci est bien émoussé : il ne coupe rien du tout !
  3. Sans issue, sans ouverture.
    • Un hent-dall : une voie sans issue.
    • Un toull dall : un trou borgne.
    • N’eus park dall ebet. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé Deuxième Partie, 1970, p. 84.)
      Il n’y a pas de champ bouché, il n’y a pas d’enclave sans issue.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

  • que dalle (français familier)  (La relation étymologique entre que dalle et dall, si elle existe, est  à préciser ou à vérifier)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin dall
\ˈdalː\
dalled
\ˈdalː.et\
Féminin dallez
\ˈdalː.es\
dallezed
\da.ˈleː.zet\

dall \ˈdalː\ masculin (pluriel dalled, dallion)

  1. Aveugle.
    • Un dall kozh, divlev e benn
      A astenne e grogenn [...].
      — (Ivonig Pikard, Er Fouilhez gwechall, Hor Yezh, 1992, p. 75.)
      Un vieil aveugle, à la tête chauve, tendait son coquillage [...].
    • Kas a rin an dalled dre hentoù n’anavezent ket [...]. — (Ar Bibl - 3 Ar Brofeded vras hag an Daouzek, traduit par Per ar Gall et Job Lec’hvien, An Tour Tan, 1983, p. 45.)
      Je conduirai les aveugles par des chemins qu’ils ne connaissaient pas [...].

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté dall
Adoucissante zall
Durcissante tall

dall \ˈdalː\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe dallañ/dalliñ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe dallañ/dalliñ.

RéférencesModifier

CorniqueModifier

ÉtymologieModifier

Voir en breton.

Adjectif Modifier

dall

  1. Aveugle.

GalloisModifier

ÉtymologieModifier

Voir en breton.

Adjectif Modifier

dall

  1. Aveugle.

Gaélique irlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir en breton.

Adjectif Modifier

dall

  1. Aveugle.

WolofModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

dall

  1. Les chaussures.

PrononciationModifier