dandineur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin dandineur
\Prononciation ?\

dandineurs
\Prononciation ?\
Féminin dandineuse
\Prononciation ?\
dandineuses
\Prononciation ?\

dandineur

  1. (Très rare) Qui se dandine ; qui manifeste un dandinement.
    • Sans mot dire le valet sort du fumier; il secoue au bord du fossé ses pieds chargés de crottin, puis, d'un pas dégingandé, dandineur, il s'en va vers la maison de maître dont on aperçoit les colombages à l'autre bout de la ferme, à travers les squelettes des pommiers. — (Hugues Le Roux, Les Gémaux, dans Gil Blas [journal quotidien] du 6 janvier 1890 ; Paris, 1890, p. 1)
    • Je le vois encore, lui, le peintre fêté, dépassant de la tête presque tous ses invités, coiffé comme d'un clair bonnet à poils de la mousse blanche de ses cheveux crêpelés, promenant son allure de bon ours dandineur, le regard embusqué de ses petits yeux tartares, et parlant de sa voix singulière un français plus singulier où s'étalait bravement un si total mépris des genres. — (X., Choses et autres, dans La vie parisienne [journal hebdomadaire paraissant le samedi] du 18 juin 1898 ; Paris, 1898, p. 353)
    • (Figuré) Mon avis sur son genre d'esprit : dandineur, réticent, et sur le genre de ses propos : précieux, imprécis, évasif, mystificateur. — (Paul Léautaud, Journal littéraire, 11 octobre 1947 ; Mercure de France, Paris, 1986, vol. III, p. 1628)