FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de de et de bonne foi.

Locution adverbiale Modifier

Invariable
de bonne foi
\də bɔn(ə) fwa\

de bonne foi \də bɔn(ə) fwa\

  1. Avec de la bonne foi.
    • À trente ans seulement une femme peut connaître les ressources de cette situation. […]. Vous ne devinez jamais si, à cet âge, elle est franche ou fausse, si elle se moque ou si elle est de bonne foi dans ses aveux. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Un mémoire que je publierai prochainement ne laissera plus, je l'espère, aucune incertitude dans l'esprit de tous les archéologues de bonne foi. — (Prosper Mérimée, Carmen, 1845 (Pocket, 1990, page 30))
    • A peu près tous les experts qui ont été consultés à l’époque ont donné, de bonne foi ou non, des informations erronées, ou qui se sont avérées erronées. — (Stéphane Foucart , « Stocamine, « une bombe à retardement » en Alsace », Le Monde. Mis en ligne le 18 septembre 2018)
  2. (Familier) Façon de parler dont on se sert pour engager une personne à répondre, à s’exprimer franchement, ou à ne juger d’une chose que selon le bon sens, la conscience, etc.
    • De bonne foi, le feriez-vous ?
    • De bonne foi, je ne pouvais accepter une pareille proposition.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier