Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Le mot but (ou butte) désignait le monticule sur lequel on plaçait le canon pour tirer.
  • plusieurs trajectoires étaient possibles (plus ou moins tendues), et « tirer de but en blanc » correspondait à un tir en ligne droite, le plus direct possible.
  • le blanc désigne la cible, une autre butte
De but en blanc signifie donc tirer directement, c’est-à-dire rapidement, sans sommation ou hésitation.

Locution adverbiale Modifier

de but en blanc \də byt‿ɑ̃ blɑ̃\

  1. (Armement) Façon de tirer à portée moyenne et en ligne droite.
    • […], ce qui indique que toutes les fois que l'objet est à la distance de 160 mètres environ , il faut viser l'objet par la ligne de mire si le fusil est sans bayonnette; et si le fusil est garni de la bayonnette il faudra que l'objet ne soit distant que de 90 à 100 mètres pour viser de but en blanc. Toutes les fois que l'objet sera au-delà des limites que nous venons d'établir , il faudra viser au dessus de lui pour l'atteindre;[…]. — (Joseph Gay de Vernon, Traité élémentaire d'art militaire et de fortification, Paris : chez Allais, an XIII, vol.2, p.132)
  2. (Figuré) Directement, brusquement, sans préambule ni précautions.
    • Êtes-vous dans votre bon sens, monsieur Adolphe ? Après m’avoir suivie depuis un mois, m’avoir vue deux fois au bal, et m’avoir écrit des déclarations comme les jeunes gens de votre sorte en font à toutes les femmes, vous venez me proposer de but en blanc un enlèvement ? — (Honoré de Balzac, Paméla Giraud, 1843, acte I, scène 2)
    • Pourtant, un jour, poussé à bout, j’allai trouver Roger, le maître d’armes et, de but en blanc, je lui déclarai ma résolution de me mesurer avec le marquis. — (Alphonse Daudet, Le Petit Chose, Hetzel, 1868, 1re partie, chap. 9, p. 110)
    • Cependant, pour engager cette politique, il fallait une occasion et un prétexte. Napoléon III ne pouvait, de but en blanc, bouleverser l’Europe. — (Jacques Bainville, Histoire de trois générations, 1815-1918, Nouvelle Librairie nationale, 1918, p. 131)
    • Écoutez, disait Mme Cottard, on est excusable de répondre un peu de travers quand on est interrogée ainsi de but en blanc, sans être prévenue. — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, Nouvelle Revue française, 1920, t. 1, p. 162)
    • Asseyons-nous et parlons un peu, sœur Fidelma, lança le diacre en joignant le geste à la parole. J'ai besoin de votre aide, ajouta-t-il de but en blanc. — (Peter Tremayne, La parole des morts, traduit de l'anglais par Hélène Prouteau, éd. 10/18 « Grands détectives », 2012)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier