Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

de deux choses l’une \də dø ʃoz l‿yn\

  1. Locution employée pour évoquer deux possibilités exclusives comme les seules possibles, par exemple pour inciter une personne à faire un choix et à s’y conformer.
    • La raillerie et la plaisanterie naissent d’une fausse opinion et manifestent une imperfection soit dans le railleur, soit dans le raillé. […]. Elles supposent une imperfection dans le moqueur, car de deux choses l’une : ou la chose dont il se moque mérite la raillerie, ou elle ne la mérite pas ; si elle ne la mérite pas, c’est évidemment un travers de railler ce qui n’est pas à railler ; si elle la mérite, c’est donc que le railleur reconnaît dans sa victime une imperfection quelconque ; mais alors ce n’est pas par la raillerie, mais par de bons conseils, qu’on doit chercher à le corriger. — (Baruch Spinoza, Court traité sur Dieu, l’homme et la béatitude, traduction Paul Janet,, éd Germer Baillière, 1878, chap. 11, p. 79.)
    • De deux choses l'une : ou bien il fera froid ou il ne fera pas froid... S'il fait froid, de deux choses l'une: ou on le supporte ou on ne le supporte pas... Si on ne le supporte pas, de deux choses l'une : ou on va à Nice ou on n'y va pas. — (Pierre Dac, L'Os à moelle: Organe officiel des loufoques, n°19 du vendredi 16 septembre 1938, rééd. 2009, p.277)

TraductionsModifier