de fond en comble

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de fond et de comble.

Locution adverbiale Modifier

de fond en comble \də fɔ̃t‿ɑ̃ kɔ̃.bl\ invariable

  1. (Sens propre) Depuis les fondations jusqu’au comble.
    • […] ; car la populace de Brousse, excitée par le kadi, démolit de fond en comble, non-seulement la nouvelle, mais encore trois anciennes églises. — (Anonyme, Pays musulmans. - Les Rayas, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Prenons Notre-Dame de Paris ; elle a été rafistolée et retapée de fond en comble ; ses sculptures sont rapiécées quand elles ne sont pas toutes modernes ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Entièrement, intégralement, totalement, tout à fait.
    • Sumner Maine fait observer que les rapports des gouvernements et des citoyens ont été bouleversés de fond en comble depuis la fin du XVIIIe siècle ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.142)
    • Au XIIe et au XIIIe siècle, les rabbins de Nord-Est et du Centre de la France ont renouvelé de fond en comble les études talmudiques. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

TraductionsModifier

RéférencesModifier