Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de fond et de comble.

Locution adverbiale Modifier

de fond en comble \də fɔ̃t‿ɑ̃ kɔ̃.bl\ invariable

  1. (Sens propre) Depuis les fondations jusqu’au comble.
    • […] ; car la populace de Brousse, excitée par le kadi, démolit de fond en comble, non-seulement la nouvelle, mais encore trois anciennes églises. — (Anonyme, Pays musulmans. - Les Rayas, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Prenons Notre-Dame de Paris ; elle a été rafistolée et retapée de fond en comble ; ses sculptures sont rapiécées quand elles ne sont pas toutes modernes ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Entièrement, intégralement, totalement, tout à fait.
    • Sumner Maine fait observer que les rapports des gouvernements et des citoyens ont été bouleversés de fond en comble depuis la fin du XVIIIe siècle ; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.142)
    • Au XIIe et au XIIIe siècle, les rabbins de Nord-Est et du Centre de la France ont renouvelé de fond en comble les études talmudiques. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

RéférencesModifier