FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

de front \də fʁɔ̃\

  1. Par-devant.
    • Attaquer l’ennemi de front.
    • (Figuré) Heurter de front les préjugés, Les attaquer sans ménagement.
    • M. le Grand Doyen, avec sa trop grande indulgence, a été la cause que notre cousine a osé me heurter de front. Je n’ai pas besoin de vous rappeler la scène. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 77.)
    • Les choses ont bougé un peu au fil des ans, mais l’esprit général de la Charte québécoise de la langue française heurtait de front la vision des droits des minorités du PLC. — (Mario Dumont, « Des chevaliers à Ottawa », Le journal de Québec, 20 novembre 2020)
  2. Sur une même ligne, côte à côte.
    • […] devant vous le chemin est réapparu juste assez large pour vous laisser passer un de front; c'est pourquoi les hommes se sont mis en file. — (Charles Ferdinand Ramuz, La Grande peur dans la montagne, Bernard Grasset, Paris 1926, p. 21.)
    • Les conducteurs de cycles à deux roues ne doivent jamais rouler à plus de deux de front sur la chaussée. — (Article R431-7 du code français de la route.)
    • Un attelage ne peut comporter plus de quatre animaux en file et plus de trois de front. — (Article 53.1 du code belge de la route.)
    • Avec une régularité d’automates, les gardes de Lithuanie défilèrent par trente de front.— (Henri Troyat, Les Compagnons du coquelicot, Flammarion, Paris 1959, p. 12.)
  3. (Figuré) En même temps.

RéférencesModifier