Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De haleine, dans le sens de temps que l’on peut rester sans respirer.

Locution adverbiale Modifier

de longue haleine \də lɔ̃.ɡ‿a.lɛn\ invariable

  1. (Figuré) Qualifie un ouvrage , une affaire qui demande beaucoup de temps pour arriver à sa conclusion, qui demande un long effort de composition.
    • Le « Pourquoi pas » , succéda au « Français » qui conduisit dans l’Antarctique en 1903-1905 la première expédition polaire française de longue haleine. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Créer une marine : œuvre de longue haleine, qui veut de la suite, de l'argent, et il a toujours été difficile d'intéresser le Français terrien aux choses de la mer. — (Jacques Bainville, « Histoire de France », dans La Revue universelle, vol. 13, Plon-Nourrit, 1923, p. 410 & chez Fayard, 1924)
    • Élaborer un jeu vidéo est une entreprise collective de longue haleine qui mobilise plusieurs dizaines de personnes sur une longue période, plusieurs années parfois. — (Jean-Michel Oullion, Les métiers des jeux vidéo, Éditions l’Étudiant, 2007, p. 33)

TraductionsModifier

RéférencesModifier