de plus belle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

de plus belle \də ply bɛl\ invariable

  1. Encore plus fort ; de plus en plus fort.
    • Mais la vieille n’entendait rien, ne voulait rien entendre et hurlait de plus belle  :
      — Au satyre  ! au satyre  ! au brigand  !
      — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Cela avait exaspéré la grand-mère. Elle lui avait demandé de cesser le vacarme à plusieurs reprises. Bien sûr, l’enfant avait continué de plus belle. Elle s’était alors mise dans une colère noire. — (Serge Dalla Piazza, L’angoise n’est pas la mort, Liège, Éditions Dricot, 2003, page 77)
    • Le carter s'était encore rompu sous les assauts de chocs impitoyables, et l’huile pissait de plus belle, marquant le sable de pustules noirâtres. — (Virgile Charlot, Tropique du Bayanda : Une épopée africaine, éd. Arthaud, 2012)
  2. (Vieilli) Tout de nouveau.
  3. (Figuré) Avec plus de vigueur.
    • Les jeux érotiques commencent évidemment dès l’enfance, se poursuivent de plus belle entre adolescents ou jeunes adultes […] et tout cela tracasse beaucoup les confesseurs. En revanche, les participants s’y livrent « sans rougir ». — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, volume 46, no 46, page 128)

PrononciationModifier

RéférencesModifier