de toute évidence

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir évidence

Locution adverbiale Modifier

de toute évidence \də tut‿e.vi.dɑ̃s\ invariable

  1. Apparaissant immédiatement comme certain.
    • il est, de toute évidence, impossible que les phénomènes caractéristiques de la vie résident dans des atomes d’hydrogène, d’oxygène, de carbone et d’azote. Car comment les mouvements vitaux pourraient-ils se produire au sein d’éléments non vivants ? — (Émile Durkheim, Les Règles de la méthode sociologique, 1919)
    • Depuis leur retour à Paris, Jim devinait et flairait dans l'air une espèce de coalition redoutable, dirigée de toute évidence contre eux. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • De toute évidence, difficile d’esquisser ici le début d’une quelconque responsabilité du découvreur : celui-ci s’est contenté d’utiliser un moteur de recherche, en injectant des variables glanées dans les URL menant vers des e-billets. — (Quand des billets électroniques SNCF fuitent sur les moteurs de recherche, sur le site Next Impact (www.nextinpact.com), 2017)
    • De toute évidence, hommes et femmes ne viennent ici que pour se faire admirer. C'est le rendez-vous des vanités élégantes, des rivalités paradeuses et des clins d'œil assassins. — (Martial Debriffe, Le temps des illusions, Terre d'Histoires (City Edition), 2017)
    • D'autant qu'une bombe peroxydée d'une trentaine d'années, […], envisageait de toute évidence de lui tomber sur le poil dans un avenir aussi proche qu’imminent, et qu'il se demandait à quelle sauce elle menaçait de le manger. — (Pierre Lucas, Des souris et des mômes, Police des mœurs Hors-série, Éditions Vauvenargues, 2014, chap. 13)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

RéférencesModifier