de toutes pièces

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) (1554) Composé de de, toutes et pièces.

Locution adverbiale Modifier

de toutes pièces \də tut pjɛs\ invariable

  1. (Courant) (Figuré) Entièrement constitué à partir de ses éléments.
    • Est-ce à dire cependant que ces gens-là créaient de toutes pièces, et faisaient comme Jupiter sortir la Minerve armée de leur cerveau. — (J. du Boys, La Renaissance in Ornementation usuelle de toutes les époques dans les arts industriels et en architecture de Rodolphe Pfnor, 1867)
    • Elle se généralise au long du (XIXe siècle) avec une inversion de rapport dans les ménageries constituées de toutes pièces et non pas installées dans un parc préexistant. — (Éric BARATAY, Élisabeth HARDOUIN-FUGIER, Zoos : Histoire des jardins zoologiques en Occident (XVI e-XX e siècle), aux éditions La Découverte, série écologie et société, 2010, p. 108)
  2. (Par extension) Sans fondement, sans raison valable, sans rapport avec des faits réels.
    • Qualifiant les faits d’« affaire de merde », un « dossier monté de toutes pièces », l’agresseur présumé a toutefois reconnu les coups […] — (Hélène Sergent , « Procès Sofiane Rasmouk » sur 20minutes.fr. Mis en ligne le 23 mai 2016, consulté le 20 novembre 2017)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, de Pierre Larousse (1868-1877), mais l’article a pu être modifié depuis.