Voir aussi : Deck

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'anglais deck.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
deck decks
\dɛk\

deck \dɛk\ masculin

  1. (Anglicisme) (Planche à roulettes) Dessus de planche à roulettes.
  2. (Anglicisme) Pont d'un navire.
    • Le Djoulfa n’avait qu’une cheminée. Mais elle fumait abondamment, saupoudrant de suie le deck fort exigu sur lequel s’ouvraient les six portes des six cabines à passagers. J’avais l’impression de flotter sur un gazogène flottant. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 134)

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun) Du moyen anglais dekke.
(Verbe) Du moyen néerlandais dekken (« couvrir »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
deck
\dɛk\
decks
\dɛks\

deck \dɛk\

  1. Pont (du navire).
  2. (Astronautique) Porte-équipement.
  3. Plateforme, étage (de véhicule).
    • In London, one can find double-decker buses. One can sit on the upper or lower deck.
  4. (Planche à roulettes) Deck.
  5. (Cartes à jouer) Jeu de cartes, paquet de cartes.
    • We’ll need to buy a deck of cards, if we’re going to play poker tonight.
    • A standard deck of cards contains 52 cards. — (Ben Stephenson, The Python Workbook (2nde édition), Springer, 2019, p. 88)

Apparentés étymologiquesModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to deck
\dɛk\
Présent simple,
3e pers. sing.
decks
\dɛks\
Prétérit decked
\dɛkt\
Participe passé decked
\dɛkt\
Participe présent decking
\dɛk.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

deck \dɛk\

  1. Garnir.
  2. Tabasser.
  3. Terrasser, abattre (un adversaire).

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

  • États-Unis : écouter « deck [dɛk] »

Voir aussiModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Aphérèse de cassettedeck.

Nom commun Modifier

Pluriel
decks

deck \Prononciation ?\ masculin (Anglicisme)

  1. (Audiovisuel) Platine, lecteur.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 47,2 % des Flamands,
  • 55,6 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]