BretonModifier

ÉtymologieModifier

(1499)[1] Du moyen breton dez mat, dezmat. Composé de deiz (« jour ») et de mat (« bon »), littéralement « jour bon ».

Interjection Modifier

demat \deˈmɑːt\

  1. Bonjour.
    • Demat ! Onenn.... — (Brogarour, Onenn, Guingamp, 1936, p. 15)
      Bonjour, Onenn...
    • Demat deocʼh, ma breur, a lâras dezhañ pa welas e wiskamant. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /1, Éditions Al Liamm, 1984, p. 48)
      Bonjour à vous, mon frère, dit-il quand il vit son vêtement.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté demat dematoù
Adoucissante zemat zematoù
Durcissante temat tematoù

demat \deˈmɑːt\ masculin

  1. Bonjour.
    • Ur momed a lakaas, a-raok dont abenn, en ur serr gant poan e veg, da dapout an tammig spered a chome gantañ ha da respont d’he demat. — (Reun Menez Keldreg, Ar gartenn-anv, in Al Liamm, niv. 91, Meurzh–Ebrel 1962, p. 109)
      Il mit un moment, avant d’y parvenir, en fermant sa bouche avec difficulté, à rassembler le peu d’esprit qui lui restait et à répondre à son bonjour.
    • He respont d’e zemat pemdeziek e lakae laouen bewech. — (Yann Kerlann, Lan ha Liz, in Al Liamm, niv. 10, Gwengolo-Here 1948, p. 14)
      Sa réponse à son bonjour quotidien le rendait heureux chaque fois.
    • Ha bugale vihan a red àr-lercʼh hor cʼharr en ur huchal o dematoù ! — (Roperzh ar Mason, Àr an hent da Gervoial, in Torkad, Embannadurioù Al Lanv, 2019, page 528)
      Et des petits enfants courent derrière notre voiture en criant leurs bonjours !

RéférencesModifier

  1. Glossaire breton/bas allemand recueilli en 1499 par le chevalier Arnold von Harff à Nantes