demi-lune

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) De lune avec le préfixe demi-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
demi-lune demi-lunes
\də.mi.lyn\
 
Une demi-lune (1) sur le plan-relief de Menin.
 
Panneau de la montée de la demi-lune à Beynost, nommée ainsi en raison de sa forme (3).

demi-lune \də.mi.lyn\ féminin

  1. (Génie militaire) Ouvrage de fortification correspondant à une porte et construit en avant d’une courtine pour couvrir la contrescarpe et le fossé.
    • — Ce n’était ni le Castillet, ni ces six grands bastions de l’enveloppe, ni la demi-lune qu’il fallait attaquer. Si nous allons ce train, le grand bras de pierre de la citadelle nous montrera le poing longtemps encore. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • Cette enceinte, faite de gros pieux pointus, hauts de quinze pieds, formait une sorte de demi-lune ou de cavalier sur sa partie antérieure. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Architecture) Partie circulaire à l’entrée d’un palais, à l’extrémité d’un jardin, à la rencontre de plusieurs allées, de plusieurs routes.
    • À Paris, la place Vauban est en demi-lune.
  3. (Par extension) Forme de demi-cercle, de croissant de lune.
    • Une table en demi-lune.
    • Ce sont des hidalgos en escarpins, en frac prodigieux, avec le chapeau demi-lune sous le bras et des grappes de breloques sur le ventre, faisant des révérences à trois temps. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Une salle claire, longue de seize mètres, avec des tables de sapin rose, des boiseries vernies le long des murs et ces fenêtres en demi-lune découpant si plaisamment le paysage. — (Georges Simenon, Le Relais d’Alsace, Fayard, 1933, réédition Le Livre de Poche, pages 19-20)
  4. (Technique) Outil dont se servent les plâtriers pour gratter les parties arrondies.
  5. Pâte alimentaire fourrée en forme de demi-lune.
  6. (Sports de glisse) (Sports d’hiver) Rampe de neige.
  7. (Tauromachie) Instrument tranchant utilisé parfois dans les corridas.
    • On emploie aussi quelquefois une espèce d’instrument appelé media luna (demi-lune), qui lui coupe les jarrets de derrière et le rend incapable de toute résistance ; alors ce n’est plus un combat, mais une boucherie dégoûtante. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)

SynonymesModifier

Génie militaire :

Tauromachie :

DérivésModifier

TraductionsModifier

→ voir ravelin et demi-circulaire

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • demi-lune sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier