demi-sommeil

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) De sommeil avec le préfixe demi-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
demi-sommeil demi-sommeils
\də.mi.sɔ.mɛj\

demi-sommeil \də.mi.sɔ.mɛj\ masculin

  1. État intermédiaire entre la veille et le sommeil.
    • Nous allions au pas, côte à côte, et souvent il oubliait que j’étais là pour suivre dans une sorte de demi-sommeil un peu vague la monotone allure de son cheval ou son piétinement sur les galets roulants du rivage. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 28)
    • Depuis son retour à Paris, depuis six semaines, Thérèse vivait dans le demi-sommeil ardent du bonheur, et prolongeait délicieusement son rêve sans pensées. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 289)
    • Dans mon demi-sommeil je pense à ces défectuosités du gréement […] et à tout ce qu'il faudra réparer aux îles Bermudes, avant de continuer ma croisière. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Ça n'était pas un gros shoot, poursuivit Goñi, une petite dose, mais assez pour se mettre à rêver merveilleusement dans un demi-sommeil. Ce qui est vraiment intéressant, c'est qu'il ne semblait pas être un consommateur régulier. — (Alejandro Pedregosa, Mourir à la San Fermín, traduit de l'espagnol par Stéphane Oury, Éditions Cairn, 2015, chap. 6)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier