desserrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de serrer avec le préfixe dé-.

Verbe Modifier

desserrer \de.se.ʁe\ ou \dɛ.sɛ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Relâcher ce qui est serré.
    • En effet, mes mâchoires étaient soudées sur électrodes par le courant, il m'était impossible de desserrer les dents, quelque effort que je fasse. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Et puis, il a desserré peu à peu le crin, dégagé le cou. Il s'est assuré que la bête est indemne, la strangulation inefficace encore. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Cette ceinture vous serre trop, desserrez-la.
    • Desserrer les dents à quelqu’un, lui faire ouvrir par force les deux mâchoires, lorsque, par convulsion ou autrement, il les tient extrêmement serrées l’une contre l’autre.
    • Ne pas desserrer les dents, se taire obstinément, ne pas dire un seul mot dans une occasion de parler.
    • On n’a pu lui faire desserrer les dents, on n’a pu l’obliger à parler, à rompre le silence.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier