FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

→ voir diable et bleu.

Locution nominale Modifier

diable bleu \djɑbl blø\ masculin

  1. Surnom donné à un chasseur alpin.
  2. Nom donné à une variété de demoiselle, poisson d’aquarium.
  3. (Canada) Spleen.
    • Avez-vous entendu parler, repartit de Locheill, d’une maladie, à laquelle les Anglais sont très sujets, et que l’on appelle le spleen ou diable bleu ?– Non, fit Dumais ; j’ai connu plusieurs de vos Anglais, qui, soit dit sans vous offenser, paraissaient avoir le diable au corps, mais je les aurais crus, ces diables, d’une couleur plus foncée. Arché se prit à rire. — (Philippe Aubert de Gaspé, Les Anciens Canadiens, France, 1863)
    • William, au désespoir, tomba dans une profonde tristesse ; le monde lui devint odieux ; enfin, possédé de cette maladie terrible que les insulaires d’Albion appellent le diable bleu ou le spleen, il résolut de mettre fin à ses jours. — (X.-B. Saintine, Jonathan le visionnaire, 1825)

TraductionsModifier