Ouvrir le menu principal
Voir aussi : diapasón

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au latin diapason (« octave »), lui-même emprunté au grec ancien διαπασω̃ν, diapasōn, tiré de l'expression διά πασω̃ν χορδω̃ν συμφωνία, diá pasōn khordōn symphōnía « toutes les cordes, toutes les notes (de l'octave) ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
diapason diapasons
\dja.pa.zɔ̃\
 
Diapason (2)

diapason \dja.pa.zɔ̃\ masculin

  1. (Musique) Étendue des sons qu’une voix ou un instrument peut parcourir, depuis le ton le plus bas jusqu’au plus haut.
    • Cet air sort du diapason de la voix.
  2. (Par extension) Instrument d’acier composé d’une tige aux branches en forme de U dont on se sert pour prendre le ton ; accordoir.
    • Chaque diapason est monté sur sa caisse de résonnance[sic] et vibre assez longtemps pour qu'on puisse compter les battements pendant une minute et demie. — (Rudolf König, Catalogue des appareils d'acoustique, page 8, 1865)
    • Toute cloche qui n'a pas été accordée par l’instrument musical, par le diapason dont je vous parlais tout à l'heure, est une cloche qui sonne faux et qui n'est plus qu'un bloc de métal. — (Abbé Lebrun, Discours pour la bénédiction des cloches de l'église de Saint-Germain, ptès de Saint-Savin, le 27 janvier 1867, dans L'Enseignement catholique: journal des prédicateurs, Paris , 1867, vol. 5 (série 2), page 196)
  3. (Figuré) Manière actuelle ou habituelle dont quelqu’un vit, agit, pense.
    • Quand il se remit à écrire, après une interruption de dix ans, il n’était plus au diapason.
    • Comme il arrive souvent entre deux êtres dont les destinées complices ont élevé l’âme à un égal diapason, — engageant la conversation assez brusquement, — il eut néanmoins le bonheur bizarre de trouver une personne disposée à l’écouter et à lui répondre. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 17.)
    • À un diapason plus grave et dans une mesure plus lente, les églises retentissaient des échos de l’exaltation martiale, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 213 de l’éd. de 1921)
    • La conversation continue ainsi. Elle est si enjouée que les quatre vieilles demoiselles, ne se sentant pas au diapason, se taisent. Mais elles suivent, avec un même mouvement de tête, les phrases de M. le Grand Doyen, et sourient du même sourire aux mêmes répliques. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 71.)
    • Dans l’obscure salle à manger de la Crouts, l’anxiété vient d’atteindre son diapason le plus intense. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 176.)
  4. (Cartographie) (Vieilli) Gabarit utilisé pour le tracé des hachures exprimant le relief[1].

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • diapason sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin diapason.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
diapason
\Prononciation ?\
diapasons
\Prononciation ?\

diapason \Prononciation ?\

  1. (Musique) Accordoir, diapason.

SynonymesModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien διαπασων, diapason, de δια πασων χορδων, dia pasôn chordê (« [en passant] par toutes les cordes, les notes »).

Nom commun Modifier

diapason indéclinable neutre

  1. (Musique) Octave.

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin diapason.

Nom commun Modifier

diapason \dʌɪəˈpeɪzən\ (genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?)

  1. (Musique) Accordoir.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 17,0 % des Flamands,
  • 5,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]