FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1568). Vient de l'ancien français diarrie (1372). Emprunté au bas latin diarrhoea, du grec ancien διάρροια, diárroia (« flux du ventre »). (Voir aussi -rrhée)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
diarrhée diarrhées
\dja.ʁe\

diarrhée \dja.ʁe\ féminin

  1. (Médecine) Maladie caractérisée par des évacuations de selles, liquides et fréquentes, et qui est ordinairement due à l’inflammation de l’intestin.
    • Ce fut encore cette diarrhée verte qui faillit l’enlever, qui, d'une enfant « rêtue » déjà, et plaisante, fit une sorte de morte. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 27)
    • Les animaux atteints de diarrhée ont des excréments liquides et les expulsent fréquemment. Leurs excréments ont une couleur inhabituelle, sentent mauvais […] — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 228)
    • Le traitement des formes non compliquées est simple et comporte à chacun des changes une désinfection bactérienne par un antiseptique à base de chlorhexidine par exemple suivie d'un séchage soigneux puis de l'application d'une crème ou d'un lait antifungique associée à un traitement antifungique per os uniquement en cas de muguet ou de diarrhée. — (Hervé Walti, Les maladies du nourrisson, Presses Universitaires de France : collection « Que sais-je ? », 1994, chap. 8, §. 4-2)
  2. (Par comparaison) Fort écoulement de liquide.
    • Comme une soudaine diarrhée le lahar engloutit le village.
  3. (Vulgaire) (Figuré) (Par extension) Flot d'informations intenses et sans intérêt pour l'interlocuteur.
    • Sa diarrhée nous assommait à longueur de journée.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier