Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1380) Du latin dictator tiré de dictare (« dicter »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
dictateur dictateurs
\dik.ta.tœʁ\

dictateur \dik.ta.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : dictatrice)

  1. (Antiquité) Magistrat unique et souverain qu’on nommait extraordinairement à Rome, du temps de la République, en certaines circonstances critiques, et au maximum pour six mois.
    • Malheureuse famille, qui ne s’apercevait pas que le siècle s’avançait comme le dictateur romain précédé de ses faisceaux de commandement !!! — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Par une dérogation à la coutume établie, Jules César fut fait dictateur perpétuel.
  2. (Par extension) (Politique) Tout chef investi d’une autorité souveraine et absolue et de tous les pouvoirs politiques.
    • Il fut un temps de plomb, pas si lointain, où un dictateur hongrois avait donné un nom à une pratique politique restée célèbre dans l'histoire du communisme, la tactique du salami : semaine après semaine; le stalinien Mátyás Rákosi s'en prenait aux libertés démocratiques nées de l'après-guerre comme on découpe un vulgaire saucisson, tranche après tranche, jusqu'à régner sans partage. — (Vincent Giret, Salami, dans Libération (journal), n° 9532, p. 3, 4 janvier 2012)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Personne qui exerce un pouvoir, une autorité sans partage.
    • La dictatrice de la mode […] la jeune, belle et intrépide duchesse de Berry. — (Villard, Histoire du costume, 1956)
    • Laurier n’était pas seulement, et à la fois, un dictateur par tempérament, un riche propriétaire foncier et un puissant industriel (…), mais c’était aussi un personnage populaire, fort habile à cultiver l’art de la popularité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 390 de l’éd. de 1921)
    • Par contre, nul n'aime les bigots et, surtout, les dictateurs de consciences. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 230)
    • Les dictateurs sont souvent à la fois narcissiques et psychopathes. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 323)

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • dictateur sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

« dictateur », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (dictateur)
« dictateur », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage