Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1600) Forme abrégée de coq d’Inde employée d’abord par Olivier de Serres. On a dit avant lui un coq d’Inde, une poule d’Inde, un poulet d’Inde car la dinde est originaire du Mexique, dans les Indes occidentales, en Amérique du sud ; ensuite, supprimant les mots coq, poule et poulet, on a dit un dinde et une dinde (avec agglutination de la préposition).
Le terme de poule d’Inde désignait originellement la pintade, donc un oiseau africain. Cela s’explique parce que l’Abyssinie était à l’époque appelée Inde (Inde moyenne).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
dinde dindes
\dɛ̃d\

dinde \dɛ̃d\ féminin

  1. Femelle du dindon.
    • Retourner au village, vivre avec nouveau parmi les racontars des femmes, écouter tout le jour les piaulements des dindes et des poulets, les bêlements des moutons, cela l’attirait peu. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Pour Noël, il y a une espèce de joie macabre, qui précède le macabre, on anticipe avec la dinde. La dinde est un gros poulet, c’est la taille d’un bébé. Et les autres enfants sont couverts de cadeaux, pour faire passer la mauvaise intention en train de sourdre, et monter de plus en plus avec les cadeaux, les lumières, les guirlandes, les fils électriques plein la ville, les arbres déracinés. — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 11.)
    • Tout est bon dans la dinde. Sauf que Melleagris gallopavo, transformé en usine sur pattes, est devenu hypersensible aux infections et qu’il faut le bourrer d’antibiotiques, au point d’en avoir fait la volaille la plus traitée. — (Le Canard enchaîné du 26.12.2018, Qui veut la peau de la dinde ?)
  2. (Cuisine) Viande de dinde ou de dindon.
    • Jamais je n’ai mangé ni de meilleures perdrix ni des dindes si succulentes ni des truffes si parfumées. — (Jean-François Marmontel, Mémoires, II, 1800)
    • — Deux dindes truffées, Garrigou ?…
      — Oui, mon révérend, deux dindes magnifiques bourrées de truffes. J’en sais quelque chose, puisque c’est moi qui ai aidé à les remplir. On aurait dit que leur peau allait craquer en rôtissant, tellement elle était tendue…
      — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 194.)
  3. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Femme sans intelligence, niaise, stupide.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
dinde dindes
\dɛ̃d\

dinde \dɛ̃d\ masculin

  1. (Désuet) Dindon.
    • Un gros dinde.

Voir aussiModifier

  • dinde sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier