disjonction

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de jonction avec le préfixe dis-.
Depuis 1300 (« action de séparer »), en passant en 1575 en médecine (« résultat de la séparation d’os »). Emprunté au latin classique disjunction (« séparation »), terme de grammaire et de médecine en latin médiéval.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
disjonction disjonctions
\dis.ʒɔ̃k.sjɔ̃\

disjonction \dis.ʒɔ̃k.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de disjoindre, ou son résultat, au propre ou au figuré.
    • On boucha rapidement les ouvertures produites par la disjonction des poutres. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • La dessiccation détermine la disjonction des élatères (fig.61), tandis que l’action de l’humidité les ramène enroulées autour de la spore (fig.62) […] — (Henry Correvon, Les Fougères de pleine terre et les prêles, lycopodes et sélaginelles rustiques, Octave Droin éditeur, 1896, p. 116)
    • Note : S’emploie surtout en termes de procédure judiciaire ou parlementaire.
    • Il proposa la disjonction, subordonnant ses intérêts matériels à son désir de domination, acceptant les lois économiques pour écarter la loi politique […] — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
  2. (Par extension) (Grammaire) Séparation orthographique.
    • La disjonction de l’article dans « le héros » ne se retrouve pas dans « l’héroïne ».
  3. Caractère des jugements disjonctifs.
  4. (Logique) Connecteur logique binaire, synonyme de ou logique.

NotesModifier

Jusqu’au XIXe siècle, le s était muet (\di.ʒɔ̃k.sjɔ̃\) [1].

HyponymesModifier

2

→ voir Annexe:Prononciation/français/disjonction

TraductionsModifier

→ voir ou logique (4)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier