BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton[1], issu du proto-celtique *dlig-o-[2].
À rapprocher du gallois dyled « dette », du cornique tyli « devoir », de l'irlandais dligheadh « dette ».

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté dle dleoù
Adoucissante zle zleoù
Durcissante tle tleoù

dle \ˈdleː\ masculin

  1. Dette, dettes.
    • Paeañ a ra holl dle e vreur, [...]. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /3, Éditions Al Liamm, 1988, page 84)
      Il paye toutes les dettes de son frère, [...].
    • Ur wezh e oa un den paour bet pinvidik-bras, met deut da gaout muioc’h a dle eget a draoù. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /5, Éditions Al Liamm, 1994, page 29)
      Il était une fois un homme pauvre qui avait été très riche, mais qui se trouvait désormais avoir plus de dettes que de biens.

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté dle
Adoucissante zle
Durcissante tle

dle \ˈdleː\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe dleout.
    • — Deport, deport, eme ar martolod. Mar deus eun arcʼh ama, ne dle ket beza goullo, a gredan. Gwelomp. — (G. Milin, Gwechall-goz e oa..., Kemper, 1924, page 60.)
      — Attends, attends, dit le matelot. S’il y a un coffre ici, il ne doit pas être vide, je crois. Voyons.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Albert Deshayes, Dictionnaire étymologique du breton, Le Chasse-Marée, Douarnenez, 2003, page 193

TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

Participe présent de dlít au sens étymologique de « longer, suivre ».

Préposition Modifier

dle \dlɛ\

  1. Selon, suivant, d’après.

DérivésModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier