Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Composé de doigt et de honneur.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
doigt d’honneur doigts d’honneur
\dwa d‿ɔ.nœʁ\
 
Un doigt d’honneur

doigt d’honneur \dwa d‿ɔ.nœʁ\ masculin

  1. Geste injurieux, considéré comme obscène, consistant à tendre le majeur vers le haut, le dos de la main faisant face au destinataire.
    • Fin juillet dernier, en début de soirée, je prenais un rafraîchissement à la terrasse d’un café parisien, lorsqu’un cortège officiel précédé de motards aux sifflets stridents vint à passer. Quelqu’un cria : « C’est Sarkozy ! » Aussitôt, dans un ensemble impressionnant, une forêt de doigts d’honneur se dressa, accompagnée de hurlements vengeurs et d’insultes en direction des limousines noires. On eût dit une insurrection spontanée, une « émotion populaire », comme on les qualifiait sous l’ancien régime. — (Claude Reichman, Une forêt de doigts d’honneur !, sur le site www.claudereichman.com, le 25/9/10)
    • À l'Assemblée nationale un jour de juin 2011, ivre de tous les privilèges de l'opposition, M. Emmanuelli fait un doigt d'honneur au Premier ministre, M. Fillon. Scandale, menaces de sanctions, la présidence de l'Assemblée s'offusque. — (Michel-Antoine Burnier, Que le meilleur perde: éloge de la défaite en politique, Plon, 2012)
    • En dépit des « ducon », des « je t’emmerde » et d’inélégants doigts d'honneur, Archi arriva au château avec un quart d'heure de retard. — (Philippe Bouin, Les Chais des ambitieux, Presses de la Cité, 2014)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier