domesticité

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Du latin domus, « maison ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
domesticité domesticités
\dɔ.mɛs.ti.si.te\

domesticité \dɔ.mɛs.ti.si.te\ féminin

  1. Condition d’une personne qui est au service d’une autre.
  2. (Collectivement) Tous les domestiques d’une maison.
    • La domesticité d’un château, d’un palais.
    • Un spectacle poignant, ces morceaux de grands d’Espagne dans le lustre et le ciel de lit. C’est aussi pour cela que j’ai congédié toute la domesticité. — (Amélie Nothomb, Barbe bleue, Albin Michel, Paris, 2012, p. 87)
  3. Condition des animaux apprivoisés, par opposition à ceux qui demeurent dans l’état sauvage.
    • La Girafe dans son pays natal, broute la sommité des arbres, […] : ce qui a décidé de son changement d’habitudes, ce sont les premiers mois de son éducation en domesticité. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Puis il le passa à un de ses aides, nouveau et timide, qui exprimait l’effroi qu’il ressentait en roulant en tous sens des regards furieux et montrait l’agitation d’une bête captive dans les premières heures de sa domesticité. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 176)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier