Voir aussi : dreiñ

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Mentionné dans le dictionnaire français-breton de Jean-François Le Gonidec (1847) : drein.
Mentionné dans le grand dictionnaire de François Vallée (1931) : drein.

Forme de nom commun Modifier

drein [1] \ˈdrɛjn\ (pluriel interne de draen, obtenu par une inflexion ae > ei)

  1. Épines.
    • [...] ; mont a ra dreist ar c’hleuzioù, a-dreuz ar c’haeioù, dre-greiz an drez hag ar spern, dre al lann hag an drein ; [...]. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, p. 99)
      [...] ; il passe par-dessus les talus, à travers les haies, parmi les ronces et les épines, à travers les ajoncs et les épines ; [...].
  2. Arêtes.
    • Ar zilïou a vez eur bern drein enno. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, p. 143)
      Dans les anguilles il y a beaucoup d’arêtes.

ComposésModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  • [1] : Frañsez KervellaLIESTERIOU DIABARZH., 1947, e Yezhadur bras ar brezhoneg, SKRIDOU BREIZH, LA BAULE, p. 212.

NormandModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français derrenier.

Adjectif Modifier

drein \Prononciation ?\ masculin

  1. Dernier.
    • drein souhait du Seigneu — (Mêfie-té des Monstres! page 31, publié en 2010 par Le Don Balleine, L’Office du Jèrriais. ISBN 978-0-9566289-0-9.)
      Le dernier souhait du Seigneur