Étymologie

modifier
(Date à préciser) Dérivé de dresser, avec le suffixe -eur.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
dresseur dresseurs
\dʁɛ.sœʁ\

dresseur \dʁɛ.sœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : dresseuse)

  1. Celui qui dresse des animaux.
    • Dresseur de chiens.
  2. (Plus rare) (Sens figuré) Celui qui dresse des humains.
    • Ce mouvement était inimitable ; il avait la canaillerie, l’impudence, la persuasion d’un dresseur, d’un tombeur de femmes. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  3. (Ganterie) Ouvrier qui dresse les peaux en vu d’en faire des gants.
  4. Appareil destiné à redresser les cardes.
  5. (Désuet) Ouvrier qui range les bûches en tas régulier pour bâtir une meule afin de produire du charbon de bois.
    • Il convient donc qu’ils forment au feuillage quelques-uns des dresseurs, en qui ils reconnoissent beaucoup d’intelligence, de probité & d’attention ; puisque la plus petite négligence leur donne un travail considérable, & occasionne une consommation de bois qui se brûle infructueusement, sans produire aucun charbon. — (Nicolas Baudeau, Nouvelles éphémérides économiques, ou bibliothèque raisonnée de l’histoire, de la morale et de la politique, tome XI, Lacombe, Paris, 1775, page 158)
    • Le vocabulaire utilisé témoigne de l’existence de spécialisations plus étroites : le dresseur de fourneau qui élève la meule sous les ordres du charbonnier ; le feuilleur qui recouvre le fourneau d’une cache de feuilles, d’herbes et de terre ; le sacquetier responsable du remplissage et du transport des sacs de charbon (confondu avec le voiturier). — (Michel Figeac (dir.), L’ancienne France au quotidien, Armand Colin, 2014, page 98)
  6. dresseur de pailler : ouvrier qui édifie une meule de paille.
    • Le bonhomme – jadis fin dresseur de pailler cependant – fit la sourde oreille. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 141)
  7. dresseur de pavés : Ouvrier qui enfonce les pavés avec une dame.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Nom commun

modifier

dresseur *\Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de dreceur.

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du français dresseur.

Nom commun

modifier

dresseur \Prononciation ?\ masculin (pour une femme, on dit : dresseuse)

  1. Dresseur, dompteur.

Synonymes

modifier

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 87,5 % des Flamands,
  • 91,8 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]